Image

Portrait du marché des prochaines années

Dans une récente étude sur les stratégies d'efficacité énergétique, Navigant Research affirme que les manufacturiers automobiles devront faire face à des normes d'efficacité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de plus en plus sévères aux cours de la prochaine décennie. Même aux États-Unis où le présent gouvernement tend à faire marche arrière par rapport à ses engagements, les manufacturiers devront tout de même se conformer aux normes de GES en Californie et dans d'autres états. Les manufacturiers et la chaîne d'approvisionnement ont un défi de taille alors qu'ils doivent respecter toutes les normes tout en maintenant les véhicules à des prix abordables afin de conserver leurs ventes, les volumes et la rentabilité.

Alors que l'industrie se mondialise, les manufacturiers font de plus en plus appel à des plateformes et des technologies communes sur tous les marchés. Même en diminuant les standards dans certains pays comme les États-Unis, le rythme des développements en matière de technologies efficaces ne devrait pas en être affecté au niveau corporatif alors que les entreprises doivent respecter les normes en vigueur dans d'autres régions du globe. L'Union européenne, elle, ne recule pas devant ses engagements d'adopter des mesures contraignantes pour les émissions de GES aujourd'hui et pour les prochaines générations alors que d'autres nations comme la Chine adoptent des normes basées sur celles en vigueur en Europe.

Il y aura probablement des ajustements aux stratégies de marketing dans diverses régions mais les principales technologies telles que l'aérodynamisme et la réduction des GES seront appliquées à l'échelle de la planète. Les manufacturiers se prépareront aussi à répondre à une hausse de prix du diésel et de l'essence qui engendrera une demande accrue des consommateurs pour l'efficacité énergétique. En même temps, la popularité de l'électrification, des hybrides de 48 volts aux batteries électriques et les piles à combustibles ne cessera de croître dans les années 2020. Les moteurs à combustion interne (ICE - Internal Combustion Engine) devraient continuer à occuper une part importante des systèmes de propulsion pour plusieurs années à cause de leurs coûts raisonnables. Tant et aussi longtemps que les individus demeurent les principaux générateurs de revenus pour les manufacturiers, maintenir un coût raisonnable pour une production à haut volume devient une donnée cruciale du maintien d'une entreprise viable.

Les manufacturiers et les fournisseurs travailleront au raffinement des ICE par le biais de systèmes d'alimentation améliorés, la surpression, une révision des cycles de combustion thermodynamique ainsi que l'usage de carburants à plus haut taux d'octane. De nouveaux senseurs, systèmes de contrôle et l'électrification partielle pourraient engendrer l'utilisation de désactivation des cylindres plus agressifs et de nouvelles architectures du moteur comme les pistons opposés offrent des gains potentiels d'efficacité à de moindres coûts. De nouveaux matériaux et procédés de fabrication ainsi que des avancements dans la réduction de la friction et l'aérodynamisme offrent tous des occasions de diminuer les pertes de trainée parasitique.

La quête d'amélioration de l'efficacité énergétique des véhicules routiers est le résultat des réglementations en vigueur dans les plus gros marchés où des normes strictes pour les émissions de GES ont été adoptées afin de contrer les effets du réchauffement climatique. Toutefois, dans les marchés où les coûts du carburant demeurent élevés, il y a une hausse significative de la demande pour des véhicules dotés de technologies d'efficacité énergétique. C'est particulièrement le cas de l'Europe mais même aux États-Unis, alors que les coûts du carburant fossile devraient demeurer relativement bas pour plusieurs années et qu'il y a toujours la possibilité de recul des normes d'émissions et d'efficacité, le développement technologique se poursuit en étant orienté vers l'efficience et le rapport coûts-efficacité.

C'est donc dire que même si la demande pour des véhicules électriques de tous genres continuera à augmenter au cours de la prochaine décennie, Navigant prévoit que les ICE demeureront la technologie de propulsion dominante sur le marché mondial.

<< Retour

Recherche