Image

L’ACG, candidate à la présidence de l’UIG et au CMG 2024

Le 13 juillet dernier, l'Association canadienne du gaz (ACG) a lancé sa campagne de candidature pour que le Canada assure la présidence de l'Union internationale du gaz (UIG) de 2021 à 2024 et accueille la Conférence mondiale du gaz (CMG) en 2024. Si l'ACG est choisie, la 29e CMG aura lieu en juin 2024 à Vancouver (Colombie-Britannique). Les membres fondateurs et membres associés de premier plan de l'UIG voteront pour déterminer la présidence et l'hôte de la conférence à la réunion du Conseil de l'UIG à Tokyo (Japon) en octobre 2017.

 

La CMG a eu lieu régulièrement depuis sa tenue inaugurale en 1931. L'événement a pris de l'ampleur au cours des décennies et est maintenant une importante activité de l'industrie mondiale qui attire des milliers de délégués et de présentateurs. Appartenant à l'UIG, la CMG continue d'avoir lieu dans le pays assurant la présidence de l'UIG (élue tous les trois ans par les membres de l'UIG). « Si nous avons le privilège d'obtenir la présidence de l'UIG, nous nous engageons à bâtir sur le leadership et les réalisations de la présidence antérieure et ultérieure de la Corée, ainsi que sur nos efforts collectifs pour positionner l'UIG comme l'association de l'industrie internationale de l'énergie la plus efficace et la plus influente », de dire Mel Ydreos, directeur général d'Energy Vantage et candidat à la présidence de l'UIG.

« Le Canada est un membre actif de l'UIG depuis 1933. Nous appuyons sa vision d'être la voix mondiale pour le gaz naturel et son engagement à l'amélioration de la qualité de vie des gens partout dans le monde en faisant en sorte que tous aient accès à une énergie abordable et durable », explique Timothy M. Egan, président et chef de la direction de l'Association canadienne du gaz ainsi que candidat à la présidence du comité national d'organisation. « L'industrie canadienne du gaz naturel accorde une grande valeur aux efforts de l'UIG pour amener les chefs de file actuels et de la prochaine génération en provenance des quatre coins du monde en matière d'énergie à tenir compte du rôle du gaz naturel et de notre industrie dans l'avenir énergétique de la planète. »

« Je suis honoré de me joindre à l'équipe de candidature du Canada », ajoute Pål Rasmussen, secrétaire général honoraire de l'UIG et candidat à la présidence du Comité de coordination. « D'après mon expérience avec l'UIG, la force de l'organisation réside dans ses membres et son intérêt à la fois dans l'échange de pratiques exemplaires et la mise de l'avant des progrès politiques, techniques et économiques de l'industrie mondiale du gaz. Je me réjouis à l'idée de travailler avec tous les membres à cet objectif collectif. »

« Notre équipe entière de professionnels chevronnés et sympathiques est prête à accueillir les délégués de l'UIG à notre spectaculaire centre des congrès primé de Vancouver », renchérit Ken Cretney, président-directeur général du centre des congrès de Vancouver. « Nous sommes convaincus que nos installations, situées au cœur d'une des plus belles villes du Canada, laisseront un souvenir durable et exaltant dans la mémoire des délégués de l'UIG. »

« La beauté naturel de Vancouver ainsi que nos hôtels et les installations de congrès de première classe, notre aéroport international primé et la communauté multiculturelle qui est en quelque sorte accueillante et dans laquelle on se sent en sécurité sont ce que forme la formule magique pour offrir l'environnement de congrès adéquat et une expérience exceptionnelle aux délégués », de conclure Ty Speer, président-directeur général de Tourisme Vancouver.

 

<< Retour

Recherche