Image

Plan d’action de la Politique énergétique du Québec

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, dévoilait le Plan d'action 2017-2020 découlant de la Politique énergétique 2030 le 26 juin dernier. Ce premier plan contient 42 mesures qui représentent des investissements de 1,5 G$ permettant de réaliser la transition énergétique du Québec. Le plan d'action 2017-2020 présente les mesures concrètes qui seront mises en œuvre d'ici à 2020 afin que les Québécois fassent des choix plus verts et plus responsables dans leur consommation d'énergie et leurs façons de concevoir les projets de développement, pour leurs résidences, leurs déplacements, leurs entreprises et organisations. Il propose une offre diversifiée aux consommateurs pour l'ensemble des filières énergétiques, notamment l'hydroélectricité, l'éolien, le solaire et le gaz naturel. Il définit également une nouvelle approche en matière d'énergies fossiles.

 

Le plan d'action fait suite à de nombreuses consultations et actions, notamment le dévoilement de la Politique énergétique 2030 en avril 2016, puis l'adoption de la loi de mise en œuvre de cette dernière en décembre dernier. Parmi les mesures phares de ce plan, mentionnons :
• La création de Transition énergétique Québec;
• La révision du programme de rabais à l'achat de véhicules électriques Roulez vert;
• La contribution d'Hydro-Québec de 295 M$ au Réseau électrique métropolitain (REM);
• La mise en place d'un projet pilote d'implantation de stations multicarburants;
• La révision du fonds Capital Mines Hydrocarbures, qui devient Capital Mines Énergie;
• La réalisation d'un projet pilote de parc solaire par Hydro-Québec;
• Le financement d'extensions du réseau de gaz naturel de Gaz Métro;
• La mise en place de règlements visant à encadrer la filière des hydrocarbures au Québec.

 

« Notre gouvernement a pris l'engagement d'accompagner tous les types de consommateurs dans cette transition énergétique afin de créer de la richesse et de réduire les émissions de GES. Ce premier plan d'action très ambitieux démontre que nous progressons de manière réaliste tout en nous permettant de bien mesurer les résultats des cibles que nous nous sommes fixées. Il est le fruit d'un travail concerté entre tous les acteurs concernés et donne le ton pour opérer la transition énergétique nécessaire du Québec », affirmait le Ministre Pierre Arcan.

<< Retour

Recherche