Image

Gaz Métro offrira du GNL au Port de Montréal

Dans la foulée de l'inauguration du N/C Damia Desgagnés, le tout premier navire de Groupe Desgagnés pouvant être avitaillé en gaz naturel liquéfié (GNL), la présidente et chef de la direction de Gaz Métro, Sophie Brochu, et la présidente-directrice générale de l'Administration portuaire de Montréal (APM), Sylvie Vachon, saluaient, le 18 mai dernier, le leadership et la vision dont a fait preuve Groupe Desgagnés. En effet, en faisant l'acquisition de quatre navires pouvant répondre aux normes les plus strictes sur le plan environnemental, Groupe Desgagnés se positionne comme un précurseur de sa catégorie pour le développement de la filière du GNL comme carburant dans le secteur maritime au Québec et au Canada.

En réponse à cette volonté d'opter pour un carburant moins émissif, Gaz Métro et le Port de Montréal annoncent, par le fait même, qu'une solution d'approvisionnement en GNL comme carburant marin sera dorénavant accessible au Port de Montréal. Ensemble, Groupe Desgagnés, Gaz Métro et le Port de Montréal ont joint leurs efforts pour développer un système d'approvisionnement en GNL, lequel sera exploité par une filiale de Gaz Métro. Ce système sera disponible pour l'ensemble des armateurs au Québec dont la flotte transite par le Port de Montréal. En somme, il s'agit d'un jalon important pour tout le secteur du transport maritime.

« Je tiens à souligner le leadership et la vision de Groupe Desgagnés qui a été le premier armateur commercial à commander des navires destinés à naviguer au Québec qui pourront consommer du GNL comme carburant maritime. Nous pouvons être fiers d'avoir des entreprises visionnaires comme elle au Québec et comme l'a été aussi la Société des traversiers du Québec. Le GNL est, à l'heure actuelle, l'une des meilleures solutions disponibles, en remplacement des produits pétroliers dans le secteur maritime, en raison de ses atouts environnementaux. Il permet notamment de se conformer aux nouvelles normes de la réglementation canadienne et internationale en matière de transport maritime, qui visent à réduire au minimum les émissions de polluants atmosphériques [NOx et SOx] », a déclaré Sophie Brochu.

« Je salue la vision d'innovation du Groupe Desgagnés, qui est très inspirante pour l'industrie maritime québécoise, a souligné Sylvie Vachon. Le Port de Montréal partage cette vision d'exercer un leadership positif en matière de développement durable et, dans ce contexte, la solution d'approvisionnement en carburant GNL qui sera offerte sur nos quais constitue un autre geste significatif et fort concret vers une navigation commerciale toujours plus favorable à l'environnement. »

Lorsque refroidi à -162 C, le gaz naturel devient liquide et son volume est 600 fois moindre. Dans un même espace, il est donc possible d'emmagasiner 600 fois plus d'énergie sous forme de GNL qu'à l'état gazeux, un avantage indéniable pour son transport et son entreposage. Le GNL provient de l'usine de liquéfaction de Gaz Métro, en fonction depuis 45 ans dans l'est de Montréal. Le gaz naturel liquéfié est entreposé dans les réservoirs cryogéniques de l'usine. Deux quais de chargement servent à approvisionner des camions citernes, qui, à leur tour, alimentent des stations de ravitaillement, des navires ou se rendent directement chez les clients. Le GNL peut être livré aux clients dans un rayon de plus de 1000 kilomètres de l'usine LSR.

Gaz Métro et le Port de Montréal espèrent que la disponibilité de solutions d'approvisionnement en GNL constituera un premier pas pour encourager les armateurs à suivre le chemin tracé par Groupe Desgagnés et à se tourner, à leur tour, vers cette option performante, compétitive et propre.

<< Retour

Recherche