Image

C’est le début d’un temps nouveau!

Par : Éric Descarries

Je l'avoue, je suis rendu au point dans ma vie où je crois avoir vécu ce que j'oserais appeler «l'âge d'or» du journalisme automobile. Durant plus de quarante ans, j'ai vécu l'époque des «muscle cars», des «hot rods», des voitures exotiques, des camions les plus spectaculaires, des drags de camion, d'auto, des courses de toutes sortes de véhicules, la plupart du temps à un prix abordable...tout du moins à un prix qui permettait aux bricoleurs de pouvoir «s'exprimer». J'ai vécu l'époque où les lois sur l'environnement débutaient à peine, l'époque où l'on ne connaissait pas le danger (comme aujourd'hui), l'époque où posséder un véhicule modifié était permis (ou toléré) sans un tollé général. J'ai vécu l'époque où arriver aux courses avec son auto de compétition sur une remorque tirée par un pick-up était la norme. Aujourd'hui, un camion remorque avec une panoplie de commanditaires n'est plus suffisant... J'en suis donc rendu à l'époque où j'admire et j'envie certains endroits aux États-Unis où l'on permet encore de créer des «monstres» de la route comme les « rat rods » (et il y a d'intéressants camions poids lourds dans ce créneau) ou même Cuba où les camions anciens sont toujours en opération. Par conséquent, j'en suis rendu aussi à la croisée des chemins où je dois décider si j'abandonne tout et je me réfugie dans mon monde de «vintage» ou si je continue en «jouant» avec tout ce que la technologie m'apporte de neuf.

Se pourrait-il que la réponse à cette question me provienne d'un rêveur à succès comme...Elon Musk? Oui, je parle ici d'un certain Elon Musk qui a non seulement créé un tout nouveau monde automobile avec sa Tesla toute électrique mais aussi une nouvelle approche au ravitaillement et, plus récemment, la possibilité de voyager dans l'espace! Tout dernièrement, Musk vient de lancer LA bombe qui changera certes notre monde du transport par camion! Musk vient d'annoncer qu'il allait nous présenter SA version du tracteur de semi-remorque à propulsion électrique...en d'autres mots, un vrai «truck» électrique. Est-ce vraiment possible?

Le mouvement vers le gros camion électrique s'est d'abord amorcé par l'annonce de la production du camion Nikola One (Nikola étant le prénom de Tesla, le créateur de tellement d'innovations électriques de la fin du 19e et début du 20e siècle), ce véhicule faisant appel à des piles à combustibles fonctionnant à l'hydrogène capable de remplacer avec succès les actuels camions au diesel. Partout, il est écrit que le prix de ce tracteur électrique est deux et trois fois plus élevé que celui des actuels camions fonctionnant au diesel. Cependant, les calculs prouvent que le prix du camion sera absorbé par l'économie de carburant en moins de trois ans ce qui a incité des milliers d'entrepreneurs en transport à placer une commande, anticipé pour un tel camion malgré les critiques qui considèrent que la production d'hydrogène coûtera encore plus cher que le diesel et causera plus de pollution.

C'est ici que le projet de Musk devient intéressant. Celui-ci se moque des grands constructeurs qui ne semblent pas être capables d'en arriver à la production de batteries pouvant permettre une autonomie raisonnable aux plus petites autos en nous promettant des poids lourds capables de rallier les grandes villes nord-américaines sans être obligés de s'arrêter à tout moment (il nous a même promis des voitures sport et des...pick-up! Il n'est pas parti pour se faire des amis, M. Musk). Musk nous dévoilera son poids lourd à l'automne prochain (comment fait-il pour garder le projet secret dans notre monde de télécommunications électroniques avancé?).

Ajoutez à cela les multiples prototypes de camions autonomes qui devraient se conduire seul (je n'y crois pas encore...je crois toujours qu'il y aura toujours besoin d'un humain au volant!) et les nombreuses inventions électroniques qui devraient nous faire vivre une toute nouvelle aventure...voilà donc des arguments de poids pour que mon intérêt envers les camions soit ravivé au plus haut point! Ce ne sera pas le retour aux bouillantes années quatre-vingt mais...

N'ayez crainte, je serai toujours attiré par les camions avec mécanique standard (cela veut dire moteur à combustion interne et boîte de vitesses mécanique...). Souhaitons tout de même que les lois à venir nous permettront de continuer à utiliser de tels véhicules. Nous passerons quand même à l'électrique (et j'écris cela avec un frisson dans le dos!)...

<< Retour

Recherche